Partagez | 
 

 ★ Les Trois Empires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 166
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: ★ Les Trois Empires   Dim 4 Juin - 10:18


 
L'Empire Joseon





►►Le palais Gyeongbokgung



Gyeongbokgung (경복궁, 景福宮), aussi appelé palais de Gyeongbokgung ou palais de Gyeongbok, est un palais royal situé au nord de Hanyang (Séoul) en Corée du Sud. D’abord construit en 1394, il est le principal des cinq grands palais où vit actuellement la famille Royale. Le nom du palais, Gyeongbokgung, signifie « palais du Bonheur resplendissant ». Sa porte principale est la porte de Gwanghwamun.

Les photos et images du palais pour vous faire une idée :

Vue d'ensemble du palaisLa salle d’audience principale de Gyeongbokgung (Geunjeongjeon)La porte de GwanghwamunLa porte de Heungnyemun (porte intérieure)L'intérieur de la salle du trône (Geunjeongjeon)Le bâtiment du bureau du roi (Sajeongjeon)La résidence principale du roi (Gangnyeongjeon)La résidence de la reine (Gyotaejeon) / La résidence de la Reine mère est aussi construit de la même façonLa résidence du prince et de son épouse ainsi que des autres princes et princesse (Donggung) (Les autres résidences sont toutes faites sur ce modèleLe pavillon GyeonghoeruLa bibliothèque royale (Jibokjae), au style d'influence chinoise



►► La Cour de Joseon et son fonctionnement


Voici la composition de la Cour de Joseon pour le forum.

Le Roi – SangGam JeonHa (Mama)(상감전하)
La Reine - JoongJeon (Mama)중전
Le Prince Héritier - Saeja (Mama)세자
Les deux autres princes - Daegun (Mama)
La princesse fille du précédent roi et reine -  GongJu (Mama)

Tant que le roi est leur grand-père, les princes et la princesse résident au palais. Par contre, dès qu’un de leur frère devient roi, ils doivent impérativement quitter le palais pour ne pas être tenté de renverser le roi. Pour cette même raison, ils n'ont aucun droit sur la vie politique. Excepté si leur frère, le roi leur demande leur avis ou du moins les autorise à y participer.

Le gouvernement de Joseon :

Les Six ministères de Joseon sont les principaux organes de la dynastie Joseon (Corée). Ils ont inclus les ministères de personnel (Ijo), la fiscalité (Hojo), Rites (Yejo), les affaires militaires (Byeongjo), Peines (Hyeongjo), et Travaux publics (Gongjo).

Ce sont ces derniers qui guident le roi à prendre ses décisions. En effet, sous la philosophie confucéenne, le roi commande la loyauté absolue de ses fonctionnaires et de ses sujets, mais les fonctionnaires doivent également essayer de guider le roi sur la bonne voie si celui-ci se trompe. Ces derniers essaient souvent de manipuler ce dernier afin de posséder le plus de pouvoir possible.


Le mariage du prince héritier et le rôle de la reine:

La future reine est sélectionnée via une procédure appelée le GwanTaek (관택). Cette cérémonie se déroule en général avant que le roi ne monte sur le trône quand il est encore SaeJa (세자, prince héritier). Bien évidemment, la femme d’un homme qui a renversé le roi, devient reine sans passer par cette sélection.

Dès que le GwanTeak est annoncé, il est interdit de se marier dans le royaume pendant toute la durée de la sélection. Les prétendantes sont exclusivement issues de la classe des YangBan, les nobles de l’ère Joseon. Évidemment, le GwanTaek est souvent source de querelles politiques, chaque faction souhaitant placer une reine de son parti.

Selon la philosophie néo-confucianiste, la femme est responsable de l’intérieur de la maison, et donc la reine de l’intérieur du palais. Cela veut dire qu’elle est notamment responsable de toutes les personnes résidant au palais (personnel, concubines, princes et princesses), à l’exception des eunuques.

La Reine est capable de prendre la régence du royaume si, le roi est en incapacité de diriger le pays et que son fils (héritier au trône) ne soit pas encore en âge de prendre ses responsabilités en tant que roi.


Les concubines ( HooGoong ):

On distingue en tout 9 sous-classes pour les femmes du palais. Chacune de ces sous-classes se divise à son tour en 2 rangs : le meneur (Jeong) et le suiveur (Jong). Pour indiquer un rang, on dit par exemple : « Jeong 2 Poom » (정2품), qui veut dire le rang de meneur de la sous-classe 2.

Pour les concubines royales, appelées HooGoong (후궁) on leur attribue des rangs des 4 premières sous-classes. Seules celles-ci peuvent se considérer comme membres de la famille royale.

– Jeong 1 Poom : Bin 빈
– Jong 1 Poom : Gui-in 귀인
– Jeong 2 Poom : So-ui 소의
– Jong 2 Poom : Sook-ui 숙의
– Jeong 3 Poom : So-yeong 소용
– Jong 3 Poom : Sook-yeong 숙용
– Jeong 4 Poom : So-won 소원
– Jong 4 Poom : Sook-won 숙원


Les servantes du palais – GoongNyeo :

On regroupe sous le terme de GoongNyeo (궁녀) toutes les femmes travaillant au palais.

Elles sont généralement issues de la classe du peuple ou de la classe moyenne (selon les fonctions qu’elles visent) et entrent au palais avant d’avoir 10 ans. En tant que Saeng GakSi (생각시) elles apprennent les règles du palais, à lire et à écrire. On retrouve dans ce groupe les servantes, les concubines, les cuisinières, les couturières, les femmes gérant la laverie, qui préparent les boissons et les desserts... Il y a aussi les infirmières dont le rôle peut-être pris par les courtisanes royales (Gisaengs). Ce groupe de femme sont celles qui possèdent le plus inférieur des rangs de la cour.

Le Roi est aussi entouré d'Eunuques qui, contrairement à ses homologues des pays voisins, ont le droit de se marier et d'adopter. Au palais, ils sont au nombre de 150 ! Ils peuvent aussi servir de gardes rapprochée du roi.


►► Les tenues


Le hangbok royal :

L'empire Joseon possède une grande admiration pour l'empire Ming (Chine) au vu de leurs histoires, il est normal qu'en plus de certains monuments et rangs, ils possèdent des tenues semblables.

La tenue du roi et du prince héritier ❀ Celle en rouge est la tenue du roi, celle en bleu du prince héritier. Par contre, celle en jaune est réservée uniquement à l'Empereur de Chine. Cette dernière se prénomme le GongRyongPo (공룡포) Elle est faite en soie ou en lin rouge, avec un dragon à 5 doigts pour le roi. Le SaeJa (prince héritier) porte sa tenue avec un dragon à 4 doigts.

Le «gungjung boksik » est le costume royal de l'époque Joseon porté par les autres membres de la famille royale, les « sanggung » (les courtisanes) et les « naegwan » (les conseillers du Roi) lors de cérémonies ou d'événements importants. Leurs ensembles sont luxueux, élégants et de fabrication complexe qui ont pour but de les démarquer des aristocrates et des fonctionnaires de haut rang, ainsi que d'afficher leur richesse et leur pouvoir.

Les aristocrates, appelés « yangban », affichent leur statut social par un hanbok de couleurs claires, en soie, unie ou à motifs durant l'hiver et un hanbok en toile de ramie ou en tissu très léger pour l'été.

❀ Tenues hommes aristocrates ❀



Tenues des courtisanes et des servantes du palais:

❀ Tenues courtisanes ❀ Les tenues ont de plus en plus de dorures selon le rang.
❀ Tenues servantes ❀ Celles qui sont en vert, sont celles qui possèdent le rang le plus gradé chez les servantes.

Costume quotidien et du corps armée:
Durant l'ère de Joseon, le peuple est restreint à la fois par la loi, mais aussi par les moyens financiers à porter un hanbok en chanvre décoloré ou en coton, et n'est autorisé qu'à porter du noir, du blanc et des couleurs discrètes uniquement, telles que le rose clair, le vert clair, le gris…

❀ Tenues masculine homme du peuple ❀ ❀ Tenue d'officier ❀


►► Les habitations


Extérieur d'un Hanok riche ❀ Extérieur d'un Hanok de villageois ❀

Les maisons à Joseon sont appelées ‘hanok’. Les maisons avec toit en tuiles et les maisons en toit de chaume constituent la majeure partie de ces maisons. Les demeures en tuiles sont habitées par les nobles alors que le peuple habite généralement dans les maisons en toit de chaume.

Exemple d'Hanok qui servent de résidences ou bien d'hôtels ou encore de maison de plaisir :

Entrée ❀ Extérieur ❀ Intérieur ❀ Salle à manger et réception ❀ Chambre à coucher ❀ Bains ❀

Sources : Wikipédia & https://kcultblog.wordpress.com
 

 
Narja - Never Utopia


Dernière édition par Destinée le Mer 28 Juin - 9:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twoworldsend.forumactif.com
Messages : 166
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: ★ Les Trois Empires   Lun 19 Juin - 18:50


 
L'Empire Ming





►►Territoire de l'Empire Ming



Contrairement à ses voisins (Corée et Japon), le pouvoir de l'empire ne s'étend pas sur toute la Chine, mais simplement une partie. Voici une carte représentant l'étendue du pouvoir de l'Empereur ici.



►► La Cité Interdite


La Cité interdite est située au nord du centre de Pékin et de la place Tian’anmen. Symbole de pouvoir et de famille royale, la couleur jaune domine la Cité. Les toits des bâtiments sont construits avec des tuiles vernissées jaunes, les décorations dans le palais sont peintes avec une forte domination de jaune afin de rappeler la puissance de l’empereur.

La Cité Interdite est divisée en deux parties :

La Cour extérieure : elle constitue la partie officielle du palais où l’empereur exerçait son pouvoir suprême sur la nation. La cour est composée du pavillon de l’Harmonie Suprême, du pavillon de l’Harmonie Parfaite, du pavillon de la Gloire Littéraire et du pavillon des Prouesses Militaires. La cour extérieure recevait les hautes personnalités pour les cérémonies officielles.

La Cour intérieure : la partie nord ou la cour intérieure est considérée comme l'espace privé de la famille royale. Bureau de l’empereur et appartements pour sa famille et ses combines, la cour intérieure est constituée du pavillon de la Pureté Céleste, du pavillon de l’Union et du pavillon de la Tranquillité Terrestre protégés par les six Pavillons de l’Est et les six Pavillons de l’Ouest.



Les photos et images du palais pour vous faire une idée :

Vue d'un plan d'ensemble du palais

La porte de la Paix Céleste : La porte de la Paix Céleste aussi appelée Tian’anmen, accessible depuis la place Tian’anmen.

La porte du midi : La porte de la Paix céleste ouvre les portes à une grande cour pavée qui nous conduit directement à la porte principale de la cité impériale : la Porte du midi ou Wumen en chinois.
La porte méridionale est une place d’une haute importance puisque l’empereur y annonce le nouveau calendrier lunaire. Il y préside également les parades militaires. La porte située à gauche est utilisée par les militaires et hauts fonctionnaires civils. Celle de droite était empruntée par la famille impériale.

La cour extérieure :

Le palais « l’Harmonie suprême » est l’édifice le plus important et le plus vaste de la Cité Interdite. Utilisé pour des cérémonies comme celle de l’anniversaire de l’empereur, l’intronisation des chefs militaires et les couronnements, la salle de l’Harmonie suprême renferme le trône impérial.


Le palais de l’Harmonie parfaite se trouve sur la même terrasse que le palais de l'Harmonie Suprême, le palais de l'Harmonie Parfaite, plus petit que le précédent, contient un  trône, une chaise à porteurs et divers ustensiles tels que des encensoirs. C'est ici que l'empereur se prépare avant de se rendre dans le palais voisin pour les grandes cérémonies.

Le palais de l'Harmonie Préservée(Baohedian) : une belle collection de terres cuites, bronzes et autres reliques anciennes  s’y trouvent exposées. C'est ici que l'empereur offre des banquets aux ambassadeurs et aux autres hauts dignitaires chinois et étrangers.

La Cour intérieure :

La cour intérieure aussi surnommée le temple de la Culture mentale est composée de trois grands palais : Le Palais de la Pureté Céleste, le Palais de l’Union et de la Paix et le Palais de la Tranquillité Terrestre.

Le Palais de la Pureté Céleste : Après avoir passé la grande porte qui mène à ces palais d'une nature plus privée que les trois premiers, vous suivrez un large sentier surélevé et bordé d'une balustrade de marbre blanc qui mène au palais de la Pureté céleste. Celui-ci sert de chambre à coucher à l'Empereur. Le palais abrite au centre le trône impérial, entouré de brule-parfums en cloisonné. Au-dessus du trône est accroché un panneau portant une inscription en 4 caractères : Zheng Da Guang Ming (Loyauté et Clarté). Ce message sert de devise à l'empereur pour la conduite personnelle et la domination du pays. Derrière le panneau est caché le testament de l'empereur désignant son successeur. Les galeries latérales du palais abritent des objets d'art antiques. Dans l'ouest, se trouve la salle des bronzes, et dans l'est, c'est la salle des céramiques et porcelaines.

Le Palais de l'Union :  C'est là qu'étaient gardés, et que se trouvent toujours, les lourds sceaux impériaux gravés dans le jade et dans d'autres matériaux précieux. Ce palais précède le jardin impérial. Le magnifique jardin paysager s’étend sur 700m² à l’extrémité nord de la Cité Interdite.
Le palais de la Tranquillité : chambre nuptiale des empereurs.
Le Palais de la Nourriture de l'Esprit : La salle centrale abrite un trône, un bureau et des bibliothèques.
Les six palais de l'ouest :  Ils sont disposés à l'ouest des Trois Palais de derrière. C'est là que vivent les impératrices, les concubines, les veuves et leurs dames de compagnie.
Les six palais de l'est : Ils sont disposés trois par trois et, c'est là qu'une autre partie des concubines vivent.

❀ Le Jardin : Le jardin impérial, situé au nord de la Cité interdite, mesure 130 m d'est en ouest et 90 m du nord au sud. Il compte un palais et plus de 10 pavillons, kiosques et belvédères disposés symétriquement. On y trouve également des rocailles, des plantations, des sculptures et de nombreux arbres dont des cyprès plusieurs fois centenaires.

belvédère Pavillon des mille automnes.




►► La cour de l'Empire Ming


Excepté qu'on nomme le dirigeant : Empereur et sa femme Impératrice et que les appellations pour les enfants changent, le gouvernement et toute la Cour utilise le même fonctionnement que Joseon (La Corée). Ce qui est normal puisque, la Corée et la Chine ont souvent entretenu des liens étroits même si ce fut forcé et que la Corée a adopté le style de la Chine qu’elle vénère. La Chine possède une grande influence sur la Corée qu'on pourrait même dire, qu'encore aujourd'hui, Joseon craint la Chine et est sous la coupe de l'Empire Ming.

La différence est que la mère impératrice est le membre de la famille royal le plus respecté et a le droit de décision sur la future impératrice, sur les concubines, dans la plupart des affaires de famille en somme, elle possède son mot sur tout.

La position de pouvoir de l'Empereur :

En tant que représentant du Ciel sur terre, l'empereur exerce un pouvoir absolu sur toutes les affaires, petites ou grandes, qui se déroulaient sous le Ciel (天下). Son mandat pour gouverner est considéré comme un mandat divin et prédestiné. Contrairement aux relations internationales modernes, l'Empereur de Chine n'est pas considéré en Extrême-Orient comme étant simplement le chef d'un État parmi d'autres, mais aussi comme le seul et unique chef suprême de l'ensemble du monde civilisé. L'Empereur possède aussi des gouverneurs et un régent (1er ministre) qui s'occupe des armées pour l'épauler.


►► Les tenues


Le vêtement est considéré comme un symbole du statut depuis de nombreuses dynasties, et est la marque de la position d'un individu dans la société. Par exemple, la fourrure d'un renard noir et la couleur jaune sont réservées aux fonctionnaires de haut rang et aux membres de la famille impériale. Plus vous êtes riches, plus le hanfu est fait tout en finesse à l'aide aussi de soie.

Le grand public n'est pas autorisé à porter où même à posséder de tels vêtements, bien qu'ils soient autorisés à les vendre. Quiconque pris à violer cette règle est soumis à un sérieux châtiment et même à la peine de mort.

La tenue de l'empereur et de l'impératrice ainsi que celle de leur peuple se nomme : Hanfu.

La tenue de l'Empereur

Hanfu des fonctionnaires et militaires :

❀ La tenue d'un homme de haut rang ainsi que d'une femme. : Le fonctionnaire (homme à droite et le seul à retenir) porte le costume de cérémonie ou de cour des magistrats de premier ordre, ministres d'États, conseillers et grands officiers, vice-rois, gouverneurs, trésoriers généraux ; sa tenue officielle est complète ; il a le grand collier de corail et est décoré de la plume de paon. Ses mains sont cachées, ce qui est d'étiquette, par les longues manches de sa robe se terminant en forme de fer à cheval ; cette robe, le surtout qui la recouvre, la pèlerine, le pectoral, sont en soie. Le bonnet est de ceux dont le revers ne peut être que de satin, de velours, ou de fourrure, et les bottes sont également de celles qu'un homme de rang doit toujours porter, en public, de satin, de soie ou de coton.

❀ Tenues féminine de haut rang❀ Tenue d'un homme de la population sans être trop pauvre ❀ Hanfu d'un militaireHanfu fille du peuple  



►► Le Grand Secrétariat et les Six Ministères


Les institutions gouvernementales en Chine conservèrent une organisation similaire durant près de 2 000 ans mais chaque dynastie créa des bureaux et des agences reflétant ses intérêts particuliers. Les grands secrétaires assistent l'empereur Ming pour toute la paperasserie de l'administration et étaient généralement issus de l'académie Hanlin. Le Secrétariat était une agence coordinatrice tandis que les Six Ministères, qui sont ceux du Personnel, des Revenus, des Rites, de la Guerre, de la Justice et des Travaux, sont des organismes administratifs de l'état chargé de l'application des décisions. Le Ministère du personnel est chargé de la nomination, de l'évaluation, de la promotion et du licenciement des fonctionnaires ainsi que l'attribution des titres honorifiques. Le Ministère des revenus doit rassembler les données des recensements, collecter les taxes et gérer les recettes de l'état. Le Ministère des rites a pour mission d'organiser les cérémonies, les rituels et les sacrifices ; il supervise également la création de registres pour les prêtres bouddhistes et taoïstes ainsi que l'accueil des ambassades provenant des pays vassaux. Le Ministère de la guerre a la charge de nommer, de promouvoir et de démettre les officiers militaires, d'entretenir les installations, les équipements, les armes ainsi que le système de messagerie impériale. Le Ministère de la justice s'occupe des systèmes judiciaires et pénaux locaux. Le Ministère des travaux a la charge des projets de constructions publiques, les projets d'entretien des routes et des canaux, d'engager des artisans et des ouvriers pour ces travaux temporaires, la standardisation (et le contrôle) des poids et mesures et la gestions des ressources des régions, par exemple en organisant des transports de grain d'une région en sur-production, vers une région en demande, ou par le stockage dans les greniers à grain

Sources : Wikipédia & terrecontée
 

 
Narja - Never Utopia


Dernière édition par Destinée le Mer 28 Juin - 9:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twoworldsend.forumactif.com
Messages : 166
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: ★ Les Trois Empires   Sam 24 Juin - 11:34


 
L'Empire Edo





►►Château principal du Shogun



Tout d' abord établi par Ôta Dokan en 1457, le château d'Edo était un centre secondaire de pouvoir au sein du Kantô, sous le château Odawara , à travers une grande partie de la période Sengoku . Il a été rénové par le Shogun actuel qui en a fait sa résidence ainsi que du shogunat afin de s'en servir en tant que capitale militaire. C'est une très grande forteresse qui est très difficile à prendre.  Le parc du château a été élargi de manière significative, y compris la construction de complexes de fossés et portails, à un point qu'ils en sont venus à englober une superficie d'environ 74 hectares.

Les photos et images du palais pour vous faire une idée :

Le château d'Edo est encerclé par une tranchée intérieure et se compose de deux parties : l'une est la résidence du shōgun Fujiwara, tandis que l'autre est celle du shōgun éventuel. Le premier se compose de trois parties, telles que «Honmaru», «Ninomaru» et «sannomaru», tandis que le second se compose de trois parties, telles que «Nishinomaru», «Fukiage» et «Kitanomaru». En dehors de cette tranchée intérieure, il y a des résidences de seigneurs féodaux locaux et ceux de citadins ainsi que des temples et des sanctuaires, qui sont tous entourés par la tranchée extérieure.

Aspect du château d'Edo : Les motifs ont été divisés en différents quartiers, ou citadelles. Le Honmaru est au centre, avec le Ninomaru (second composé), Sannomaru (troisième composé) se prolonge à l'est; le Nishinomaru (composé de l' ouest) flanqué de Nishinomaru-shita (section extérieure) et Fukiage ; et Kitanomaru (composé indiqué dans le nord). Les différents quartiers ont été divisés par des fossés et de grands murs en pierre, sur laquelle les maisons de la défense et les tours ont été construites. A l'est, au - delà du Sannomaru est un fossé extérieur, enfermant les districts Otomachi et Daimyo-Koji. Les murs en pierre ont été construits autour de Honmaru et sur le côté est de Nishinomaru. Chaque quartier peut être atteint par des ponts en bois, qui se retrouvent avec des portes de chaque côtés qui sont gardées par des soldats.
Aspect du château d'Edo 2:


Le plan du château : La partie jaune du château représente les différents endroits où le shogun s'occupe des affaires militaires dans ses bureaux, dans sa salle d'accueil, la bibliothèque, etc. La partie en rose, représente ses appartements. Entre ces deux quartiers, se dresse un énorme mur qui les sépare.

Légende :
1) Ōoku : La partie du château d'Edo où résident les femmes de l'entourage du shōgun. On y la femme du shogun et ses concubines. Aucun hommes sans la présence du Shogun y est admis.
2)Naka-Oku : Quartiers du Shogun
3)Omote : (Grand Palais extérieur) contient des salles de réception pour les seigneurs, étrangers et invités ainsi que des appartements pour les gardes et les fonctionnaires publics.
4)Ninomaru-Goten
5)Ninomaru
6)Momiji-yama : est une région dans le nord de Nishinomaru. La région possède des sanctuaires consacrés à d'anciens shoguns dans lesquels des cérémonies ont été conduites en mémoire d'eux et sont tenues régulièrement. Le Shogun actuel y a construit une bibliothèque avec de nombreux livres qu'il a obtenus à partir d' une ancienne bibliothèque de Kanazawa.
7)Nishinomaru :
8)Fukiage : Zone contre les incendies.
9)Kitanomaru : Jardin médicinale
10)? 1
1)Sannomaru
12)Nishinomaru-shita
13)Ōte-mae
14)Daimyo-Kōji (résidences de l'Empereur et des autres seigneurs)

Honmaru:

Vue sur le côté de Honmaru avec son donjon : & Vue sur le côté de Honmaru avec son donjon : Le Honmaru (本丸) (également orthographié Hommaru) est la partie centrale la plus intérieure du château contenant le donjon et la résidence du shogun. Les principaux bâtiments majestueux et luxueux du Honmaru, comptent des salles extérieures, centrales et intérieures. Le Honmaru est entouré de douves sur tous les côtés.

L'Honmaru dans toute sa splendeurLa porte du nord : Le pont pour atteindre la porte est unpont-leviss.
La salle d'audience/Le grand hall ; C'est à l'intérieur de cette salle que le Shogun rencontre et reçoit, les membres du shogunat, seigneurs, étrangers etc. Derrière les pans des portes coulissantes qui se trouvent au fond derrière son dos, sont dissimulés les assassins de sa garde personnelle. Ces derniers sont prêts à agir au moindre faux pas des invités.
Le Donjon : Il possède cinq étages et mesure 51 mètres de hauteur. Ce qui en fait donc la plus haute tour du château de tout le Japon, symbolisant la puissance du shogun. Le donjon et ses multiples toits sont ornés d'or. Le donjon comporte des fenêtres défensives.
La tourelle de garde Fujimi-yagura : L'une des trois autres tourelles à l'intérieur du château. On peut y voir le Mt Fuji du haut de ses 3 étages. Comme dans toutes les autres tourelles, beaucoup viennent dans cette dernière pour observer la lune à travers l'une des véranda qui se trouve au dernier étage.

Maisons de défense (Fujimi-Tamon ) : Entre chaque tours de gardes, une des quinze maisons de la défense (appelé Tamon) a été érigé à des fins défensives. Ces dernières ont été construites à des endroits stratégiques sur le dessus du mur de pierre entourant le Honmaru. Les armes et les outils sont stockés ici.

Ishimuro : Il sert de stockage pour les fournitures et documents du shogunat.

Ninomaru:

Sur le côté est de Honmaru se trouve Ninomaru (二の丸 ? , Deuxième enceinte) du château d' Edo. Un palais pour les héritiers des shoguns a été construit dans la partie de l' ouest de l'enceinte. Mis à part le palais Honmaru, celui de Ninomaru es entouré de 7 tours de gardes, de 8 maisons de défense, d'environ 10 portes et d' autres postes de garde. Le Donjon sépare une partie du Ninomaru au Sannomaru.

Ishimuro]NinomaruPostes de garde : C'est là que les gardes samourais surveillent le château.
Suwa-no-Chaya :  C'est un salon de thé installé dans le jardin de ce complexe.

Sannomaru

Le Sannomaru (三の丸 ? , Troisième enceinte) est l'enceinte la plus Orientale à côté de l'enceinte de Ninomaru, séparées par le Donjon.

Hie Shrine (Sanctuaire Shinto)Porte Principale

Nishinomaru

Le Nishinomaru (西の丸 ? , Quartier ouest) est l'emplacement des palais et des résidences du shogun à la retraite et l'héritier présomptif pendant un certain temps. La partie externe à l'est est le site de plusieurs résidences de daimyo et de la famille de l'Empereur. Le Nishinomaru est bordé de douves à l'ouest.

Fushimi-yagura le donjon de 2 étages

Les Jardins :
1http://www.japan-guide.com/g3/3018_11.jpg]2



►► La Cour de L'Empire Japonais et son fonctionnement.


Voici la composition de la Cour de l'Empire Japonais à l'Erè Edo :

Le Shogun et sa femme
Son fils et les autres membres de sa famille.
L'Empereur et l'impératrice
Les princes et princesses
Seigneurs féodaux qui possèdent des fiefs.

On pourrait y trouver des concubines pour l'Empereur comme le Shogun, mais aucune trace de Geishas à l'intérieur contrairement à la Corée où en Chine où les courtisanes y logent.

Niveau mariage, une annonce et lancée et tous les seigneurs sont invités, cependant, cela reste assez discret. C'est le Shogun ou sa famille qui choisissent sa femme, comme l'Empereur, il n'y a pas de cérémonies de sélection.


►► Le gouvernement du Shogunat


La fonction de Shogun a été créée en 797 par l'Empereur Kammu. Elle permettait de donner tous les pouvoirs militaires au général en chef des expéditions lancées contre les peuplades du Nord du Japon. Ces missions d'une durée d'environ 1 an étaient régulièrement montées pour agrandir la sphère d'influence de la cour impériale. Seulement au fil des siècles, le pouvoir du Shogun s'est tellement agrandi qu'aujourd'hui, comme il y a deux siècles en arrière, c'est lui qui est arrivé à réunifier le Japon et a les pleins pouvoirs. S'il réside encore à Kyôto qu'il alterne avec Edo, le Shogun a crée un gouvernement militaire (bakufu), siégeant à Edo, et exerce désormais son pouvoir sur 270 daimyôs, seigneurs de domaines provinciaux. Une idéologie fut imposée au pays, basée sur une hiérarchie de la société, divisée en classes. Les daimyô, grands feudataires, vivent luxueusement avec leur suite et leur domesticité ; les guerriers (samouraïs), d’origine noble ou paysanne, ont le privilège de porter le sabre et constituent l’armée privée du seigneur. Leur code moral est basé sur l’honneur ; les paysans, producteurs de riz et de saké (alcool produit par la fermentation des grains de riz), sont respectés, tout comme les artisans, créateurs d’objets et d’accessoires de luxe. Quant aux marchands (commerçants et industriels), dont les plus prospères vendent les étoffes luxueuses et le saké, ceux-ci sont méprisés. Les artistes, les poètes, les acteurs, les courtisanes et les classes sociales de basses conditions représentent les marginaux, mais ce n'est pas pour autant que le Shogun Fujiwara les méprise, bien au contraire, lui même est considéré d'une certaine façon comme tel.

L'Empereur dans tout ça ?:

L'Empereur comme le reste de sa famille n'ont plus aucun pouvoir. Ils résident aussi bien à Kyoto principalement, mais vivent aussi en tant que maison secondaire dans le château d'Edo. L'empereur possède seulement des fonctions spirituelles de grand prêtre et est le symbole du « génie national ».

Le Shogunat:

Le shogunat contrôle le pouvoir politique, administratif et économique en plus de la partie militaire et ce, grâce au système de Bakufu instauré par Fujiwara ! Voici ses différents organes :

Le tairō Le tairō (大老?, littéralement « grand ancien ») est un titre donné occasionnellement à un haut membre du gouvernement shogunal. Cette fonction, réservée en cas de crise, donne presque autant de pouvoir que celle de shogun. Le tairō dirige les metsuke, les rôju et les wakadoshiyori.
Le conseil des rōjū Le rōjū (老中?, littéralement « ancien ») est une des plus hautes fonctions dans le gouvernement shogunal. Le terme s'applique soit aux anciens à titre individuel, soit au conseil en tant qu'ensemble, ce dernier étant dirigé soit par le premier rōjū, soit par le tairō. Pour le moment, il n'y en a qu'un.

Le conseil des wakadoshiyori Le Wakadoshiyori (若年寄), est un haut gouvernement du clan Fujiwara. Ce « conseil de Jeunes Anciens » de l'époque d'Edo comprend six membres, recrutés parmi les fudai daimyo (vassaux héréditaire du clan Fujiwara), dont chacun dirige les affaires pendant un mois. Ils sont hiérarchiquement inférieurs aux rōjū. Le Wakadoshiyori est chargé de superviser les hatamotos (gardes du corps du shogun), les artisans, les médecins et les impôts payés par les vassaux du shogun. Ils surveillent aussi les activités dans les grandes villes du pays comme Kyoto et Osaka.

Le ōmetsuke : Les metsuke sont des censeurs et policiers de l'ère Edo, au Japon, chargés de surveiller les hatamoto et les gokenin  par les wakadoshiyori. Ils sont au nombre de 10. Leur fonction s'étend à diverses charges administratives. Leur origine remonte au début de l'ère Muromachi et, à l'époque Sengoku ; les daimyō les utilisaient pour se renseigner sur la conduite des guerriers.

Les machi-bugyō ou gouverneurs civils : Bugyō (couramment traduit par les termes de « commissaire », « magistrat » ou encore « gouverneur ») est un titre porté par des administrateurs au Japon. Le titre est souvent complété par d'autres termes afin de décrire plus précisément les tâches ou la juridiction d'un commissaire donné.

On peut y trouver des titres comme : Surveillant du port de Niigata, Surintendants des travaux publics, Commissaire responsable des questions navales, de l'approvisionnement, de la prison shogunale, ministre ou administrateur des affaires religieuses, surveillant des temples et des sanctuaires du pays etc.

Une unité militaire d'élite a aussi été instaurée : le denshūtai. Celle-ci accompagne le Shogun en Corée. Cette unité est composée de samouraïs qui savent aussi bien utilisé leur art du combat mélangé aux armes à feu tout en étant de parfaits cavaliers. Cette unité est inspirée de la cavalerie française. Une idée bien saugrenue de Fujiwara, mais qui fait ses merveilles.



►► Les tenues


Voici un site où vous trouverez les vêtements que chacun portait : ici.



►► Les habitations



Ces dernières sont faites de bois et de papier. Elles possèdent des lignes épurées et des toits en pente. De plus, il est interdit d’y entrer avec ses chaussures.

Extérieur d'une maison traditionnelle japonaise de l’époqueExemple de chambre



Sources : Wikipédia & architecture japonaise

 

 
Narja - Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twoworldsend.forumactif.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ★ Les Trois Empires   

Revenir en haut Aller en bas
 
★ Les Trois Empires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Trois Mousquetaires
» La Geste des Trois Amants
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫
» Trip à trois!
» Un, Deux, Trois ... mètres de cordes (PV Kilip)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds :: Administration :: ♛ First Steps :: ♛ Annexes-
Sauter vers: